une planche extraite de cette BD

COLLECTIONNEURS (LES) (BALOO)

HUMOUR

One Shot

One-shot constitué de onze histoires courtes de 4 pages sur le thème des collections et des collectionneurs.
Le ton est satirique : généralement, ces collections sont des « malédictions » pour ceux qui les ont élaborées, et ça se termine souvent mal.
Le scénariste admet que ces histoires sont imaginaires mais le pire, constate-t-il, c'est qu'en se documentant, il s'est rendu compte que tout se collectionne et que la réalité dépasse parfois la fiction !!
Certaines des collections abordées dans l'ouvrage sont constituées d'objets (des tabatières, des dédicaces de bandes dessinées, des voitures, des téléphones,.), mais pas seulement : par exemple, nous croiserons dans cette BD un collectionneur d' « emmerdes » ou encore de conquêtes féminines..


LES COLLECTIONNEURS

versorecto
Scénario : BALOO
Dessin : ARIS,GILLES
BESSADI, BRUNO
DI MARTINO, RICHARD
ECO
FOERSTER, PHILIPPE
JURG
MIG
N'GUESSAN, MARC
SUPIOT, OLIVIER
TODHY
TRASS'BILL
Couleurs : AURELIA
BALOO
ECO
JURG
LEPREVOST, THIERRY
LEROLLE, CHRISTIAN
N'GUESSAN, MARC
SUPIOT, OLIVIER
TODHY
TRASS'BILL
Éditeur : DU LONG BEC
Collection : HUMORISTIK
DL : 02/2015
Cote :
Format : Normal EO Cartonné 
ISBN : 979-1-09-249912-4
Nb. Pages : 44
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :VEEPEE
Publicité :non

-+-+- Resume -+-+-
L'album est constitué de onze histoires courtes de 4 pages sur le thème des collections et des collectionneurs. Le ton est satirique : généralement ces collections sont des "malédictions" pour ceux qui les ont élaborées, et ça se termine souvent mal !
Le scénariste admet que ces histoires sont imaginaires mais le pire, constate-t-il, c'est qu'en se documentant, il s'est rendu compte que tout se collectionne et que la réalité dépasse parfois la ficiton !!
Certaines des collections abordées dans l'ouvrage sont constituées d'objets (des tabatières, des dédicaces de bandes dessinées, des voitures, des téléphones,... ), mais pas seulement, nous croiserons dans cette BD un collectionneur "d'emmerdes" ou encore de "conquêtes" féminines...