une planche extraite de cette BD

LOVER MASQUE

HUMOUR

One Shot

Dans un petit village de montagne, des jeunes filles disparaissent … Par chance, l’une d’elle est retrouvée dans la vallée, inconsciente. A son réveil, ses propos sont incohérents, sans queue ni tête. La grammaire a volé en éclats, les mots se croisent et se recroisent, se chevauchent dans un méli-mélo incompréhensible. Sa mère dit d’elle : « quand elle parle on dirait des dominos ». Un seul homme peut résoudre cette énigme pour le moins étrange : le Lover Masqué.

Le Lover Masqué est un bande dessinée bien étrange, elle laisse perplexe. On en vient à se demander si c'est un album sans intérêt où l’absurdité côtoie la folie douce de son auteur, ou si c'est une excellente trouvaille, ingénieuse et d’une très grande qualité narrative. Finalement, c’est un peu de tout cela dont il s’agit, un doux mélange savamment dosé.

Le Démon du Skroubeul - toute référence à un célèbre jeu de société de mots est purement délibérée - est un récit où le polar joue la carte de l’auto dérision avec beaucoup d’humour et d’ironie. Ici la parodie est élevée à son plus haut niveau, le personnage principal est un super héros qui se défend avec une boxe bien particulière, celle des mots. Les combats en sont presque jubilatoires, amusants à souhaits. Ces duels sont la seule solution pour résoudre l’énigme d’un crime verbal, ces deux mots annoncent déjà tout un programme. Paul Frichet s’est amusé avec de nombreuses références, allant des jeux vidéos aux comics en passant par les jeux de sociétés. Il joue avec nos travers quotidiens, mettant en avant les défauts des participants à cette drôle d’enquête. L’histoire est bien menée, sans temps mort avec un rythme qui ne faiblit pas tout au long de l’album.

Pour illustrer un tel propos, il faut un dessin à la hauteur. Ici le trait est dynamique, alliant des décors plutôt réaliste à des personnages aux visages parfaitement caricaturés. L'expérience de caricaturist de Frichet est un atout de taille dans cet album. Personnages réels ou fictifs, il s’amuse avec des gros nez et autres mentons proéminents, ceci pour notre plus grand plaisir.

Dire que cet album est original est faible, c’est avant tout une excellente trouvaille qui mérite que l’on s’y attarde. Prévu pour être lu par des enfants à partir de 10 ans, il semble adapté pour un public plus âgé. Ceci dit, les jeunes lecteurs y trouveront certainement leur compte avec ce héros si décalé. Un auteur à suivre de près.


1 - LE DEMON DU SKROUBEUL

versorecto
Scénario : FRICHET, PAUL
Dessin : FRICHET, PAUL
Couleurs : FRICHET, PAUL
Éditeur : MILAN
Collection : TREIZEETRANGE
DL : 10/2005
Cote :
Format : Autre EO Cartonné 
ISBN : 978-2-7459-1523-8
Nb. Pages : 48
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :NOZ
Publicité :non