photo

VERHAEGEN, MARC

Scénariste/Dessinateur

Né le 05/04/1957 en BELGIQUE.

Marc Verhaegen est né le 5 avril 1957 à Mortsel, près de Kontich où il passa les premières années de son existence. Ses premiers essais dans la bande dessinée datent des années ’80 alors qu’il étudiait à St-Lucas, une école d’arts graphiques située à Bruxelles-Schaarbeek. À cette époque, il dessina quelques bandes dessinées underground, premiers essais dont aujourd’hui il n’est pas particulièrement enchanté. L’une d’entre elles possède toutefois certains mérites: Cycloman, une histoire portant sur une course de bicyclettes. Lorsqu’il dessinait ces bandes dessinées, il utilisait le pseudonyme Marver. Avec cette griffe, il publia, outre Cycloman, quelques histoires (De ongrijpbare Fil Marver, Blikshade, The one and only Fil Marver) avec un personnage nommé Fil Marver. À St-Lucas, Marc choisit comme spécialisation le film d’animation. Après sa graduation, il obtint du travail comme animateur. Il a participé à plusieurs projets, notamment Wonderland de la télévision d’état belge et de petites séquences d’animation pour Sesame Street. En 1987, il travaillait pour Pen Films à Gant, faisant de l’animation pour le film Les mondes engloutis de la compagnie France Animation de Paris. Bien qu’on fut satisfait du travail réalisé par Pen Films, la compagnie décida de déplacer la production en territoire français. Verhaegen apprit, par la suite, d’un ami que la maison d’édition STANDAARD cherchait un dessinateur pour une série, la série Boes. Il fut embauché et, son expérience d’animateur le servit, puisque déjà rompu à travailler en utilisant différents styles graphiques, il s’adapta facilement au style requis pour la série Boes. Après quelques albums, Standaard cessa brusquement la publication de Boes. Marc ne chôma toutefois pas longtemps. Il fut approché par Marck Meul (scénariste, entre autres, de la série Robert et Bertrand) qui lui offrit de dessiner une petite séquence de Bob et Bobette servant, en fait, de prologue pour la republication du Trésor de Beersel pour le compte de la Kredietbank. Petit détail supplémentaire, les dessins devaient impérativement posséder le style utilisé lors de la période bleue. Cette réussite graphique ne passa pas inaperçue. Les dessins furent examinés par Geerts et Vandersteen. Ils admirèrent tant le doigté de Verhaegen que Paul appela Marc pour l’inviter à participer formellement à la série de Bob et Bobette. Paul débuta donc sa participation à la série dès 1988. À l’opposé des premières années de Geerts avec la série Bob et Bobette, Marc ne commença pas par l’encrage des dessins. Il commença avec des crayonnés précis à partir des esquisses de Paul Geerts. Le moment précis du travail de Marc est connu : il commença entre les bandes 179 et 180 de l'album De speelgoedspiegel (Le miroir mirage). Cela se passait en 1989. La première histoire, petite histoire, réalisée complètement sous la responsabilité de Marc est intitulée Bosspel. Cette histoire est parue dans Suske en Wiske familiestripboek (n.d.t. Type de recueil regroupant diverses histoires du Studio Vandersteen, non publié en français) de 1989. Son influence sur les plus longues histoires s’affirma graduellement, notamment dans des histoires telles que De mysterieuze mijn (La mine mystérieuse) et Het wondere Wolfje (Amédée Amadoué). Sa première histoire est De goalgetter (L'as du ballon). Bien que Marc commença à travailler de façon de plus en plus indépendante au fur et à mesure que le temps passa, il est indéniable que l’influence de Geerts fut très forte au début. En effet, lorsque Marc écrivait une histoire, Paul s’occupait des dialogues et des gags parce qu'il faut une certaine période avant qu’un scénariste-dessinateur ne se familiarise vraiment avec la dynamique entre les personnages. Après plusieurs petites histoires dans les Familieboeken, De krakende Carcas (La carcasse de Carcassonne) fut la première aventure concoctée entièrement par Marc. Pour le magazine Suske en Wiske weekblad, Marc créa la série Calpako en 1996. Sous le pseudonyme Xao Pi, il créa également des gags dans la série Ted en Fred dans l’hebdomadaire. En avril 2001, dans le cadre de la journée du fan club de De Fameuze Fanclub, Marc fut officiellement présenté au public comme le nouvel artiste responsable de la série Bob et Bobette. À la fin de cette même année, son nom figurait pour la première fois dans un album. Dans l’album De blote Belg (Lambique nudiste), il est désigné responsable du scénario et du dessin. Le 25 février 2005, un laconique communiqué de presse annonce que le dessinateur et scénariste Verhaegen, hautement individualiste, ne pouvait tout simplement pas s'insérer au sein de l'équipe qui aura désormais la responsabilité de continuer la série de Bob et Bobette. En effet, les nouvelles aventures seront concoctées par l'étroite collaboration entre une équipe de dessinateurs sous la direction de Luc Morjaeu et d'une équipe de scénaristes sous la gouverne de Peter Van Gucht. Marc Verhaegen est donc remercié purement et simplement après 16 ans passés au Studio Vandersteen. Selon le principal intéressé, ce départ aurait été causé notamment par une profonde divergence sur l'orientation et la vision de la série. Le Studio Vandersteen ne veut régir sa production que par des impératifs purement commerciaux (on s'inquiète du tirage des éditions qui d'un sommet de 400 000 exemplaires retombait sous la barre des 2000 000) alors que Verhaegen, dans la foulée de ses prédécesseurs, veut insuffler à la série une dimension sociale. Compte-tenu de l'énorme influence de la série sur la jeunesse, les éditions ont une certaine responsabilité à cet égard. Son album Kaapse kaalkoppen, mettant en vedette Nelson Mandela, dans lequel l'apartheid est puni a reçu des critiques de la part du Studio et le scénario pour l'album Sulamith Schiff a même été refusé, jugé trop faible d'un point de vue technique! Pourtant l'action se déroulait à Auschwitz en 1943 avec la déportation une fillette juive... et se terminait avec Bobette clamant devant des adultes désirant cacher la vérité : Comment pouvons-nous apprendre des erreurs du passé si nous ne connaissons pas l'histoire? Le tribunal du travail d'Anvers reconnaitra par la suite, que le studio avait enfreint la législation sur le licenciement. Le Studio Vandersteen devra payer 7.500 euros de dédommagement moral au dessinateur Marc Verhaegen, qui assurait avant son licenciement les dessins de la série à succès de feu Willy Vandersteen.


Nombre total d'albums : 2

Série # Titre DL ISBN
BOB ET BOBETTE 279(A2008) LE DERNIER JURON 05/2008 978-90-02-02434-4
BOB ET BOBETTE 285 VEILLEE SUR LA VELUWE 12/2004 90-02-02099-6

^^ BOB ET BOBETTE

279(A2008) - LE DERNIER JURON

versorecto
Scénario : VERHAEGEN, MARC
Dessin : VERHAEGEN, MARC
Couleurs : <Quadrichromie>
Éditeur : STANDAARD
Collection :
DL : 05/2008
Cote :
Format : Autre Réédition Broché 
ISBN : 978-90-02-02434-4
Nb. Pages : 46
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :STOKOMANI
Publicité :non

285 - VEILLEE SUR LA VELUWE

versorecto
Scénario : VERHAEGEN, MARC
Dessin : VERHAEGEN, MARC
Couleurs : <Quadrichromie>
Éditeur : STANDAARD
Collection :
DL : 12/2004
Cote :
Format : Normal EO Broché 
ISBN : 90-02-02099-6
Nb. Pages : 46
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :STOKOMANI
Publicité :non
12/04