photo

BRECHT, DANIEL

Dessinateur/Coloriste

Né le 15/11/1958 en FRANCE.

Site Internet : http://danielbrechtdessinateur.blogspot.com

Dessinateur né en 1958, Daniel Brecht a travaillé dans la communication d'entreprise, puis a été remar­qué par Christophe Bec : c'est avec lui qu'il a publié sa première BD chez Casterman, Death Mountains (2 tomes). Il vient de terminer un autre album à paraître chez Soleil Celtic et travaille actuellement sur un projet western pour Sandawe. Il vit en Poitou Charente.


Nombre total d'albums : 1

Série # Titre DL ISBN
DEATHMOUNTAINS 2 LA CANNIBALE 02/2013 978-2-203-05129-4

^^ DEATHMOUNTAINS

2 - LA CANNIBALE

versorecto
Scénario : BEC, CHRISTOPHE
Dessin : BRECHT, DANIEL
Couleurs : BRECHT, DANIEL
Éditeur : CASTERMAN
Collection :
DL : 02/2013
Cote :
Format : Grand EO Cartonné 
ISBN : 978-2-203-05129-4
Nb. Pages : 46
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :NOZ
Publicité :non

-+-+- Info-Edition -+-+-
Noté "N001" au 4e plat
-+-+- Résumé -+-+-
Engagé dans le tome 1 de Death Mountains, le long flash back dévidant les douloureux souvenirs de Mary Graves se poursuit…
Hiver 1846. Après avoir quitté le reste de l’expédition Donner à la recherche d’un passage au coeur de la Sierra Nevada, le petit groupe d’éclaireurs volontaires erre en haute montagne plusieurs jours d’affilée, dans des conditions terribles. Bientôt, aveuglé par la réverbération et sentant qu’il ralentirait le groupe, le guide Charles Stanton se sacrifie.
Menacés par une tempête, les survivants trouvent refuge dans une grotte providentielle. Mais le blizzard ne veut pas faiblir. Après vingt jours d’attente, à nouveau bloqués, la famille Graves et ses compagnons en sont réduits à tirer au sort pour déterminer lequel d’entre eux sera mangé par les autres. L’épreuve est terrible. Par la suite, encore plus affaiblies mais portées par la volonté inflexible de Mary, les deux soeurs Graves dépasseront l’ultime tabou en mangeant la chair… de leur propre père. Au début du printemps suivant, recueillies par des Indiens, elles rejoindront finalement le fort Sutter, sauves mais dans quel état…
Au terme de cette terrible odyssée, quarante-six personnes de l’expédition Donner, sur 87 au départ, auront réussi à survivre à l’hiver.