photo

DE CANEVA, STEPHANE

Scénariste/Dessinateur/Coloriste

Né le 01/01/1975 en FRANCE.

Stéphane de Caneva est né en 1975 à Marseille où il vit. Diplômé d’un DESS en informatique et intelligence artificielle, il commence à travailler en tant qu’ingénieur. Parallèlement, il apprend le dessin de façon autodidacte. Il se lance dans l’illustration en 2008 et collabore à l’album jeunesse Horus, le pêcheur de Lune (Biblio 142) et le jeu de rôle Hellywood (Éditions John Doe). En 2009, il travaille sur des comics pour les éditeurs américains indépendants LDP et Studio 407. Un an plus tard, il publie un album franco-belge, L’Affaire de l’auberge rouge (Éditions DeBorée). Il s’inspire des comics et du cinéma et se reconnaît des influences comme Jae Lee, Marc-Antoine Mathieu, Andreas ou Thomas Ott. David Chauvel repère son travail sur internet et lui propose de travailler sur la deuxième saison de la série concept 7 chez Delcourt. Il publie alors Sept clones, en 2011. Stéphane rêve de travailler avec Jodorowsky, Grant Morrison ou encore Alan Moore.

Texte © Delcourt


Nombre total d'albums : 1

Série # Titre DL ISBN
GRANDES AFFAIRES CRIMINELLES ET MYSTERIEUSES (LES) 2 L'AFFAIRE DE L'AUBERGE ROUGE 10/2010 978-2-8129-0140-9

^^ GRANDES AFFAIRES CRIMINELLES ET MYSTERIEUSES (LES)

2 - L'AFFAIRE DE L'AUBERGE ROUGE

versorecto
Scénario : MOCA, JULIEN
QUELLA-GUYOT, DIDIER
Dessin : DE CANEVA, STEPHANE
Couleurs : DE CANEVA, STEPHANE
Éditeur : DE BOREE
Collection :
DL : 10/2010
Cote :
Format : Normal EO Cartonné 
ISBN : 978-2-8129-0140-9
Nb. Pages : 48
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :NOZ
Publicité :non

-+-+- Resume -+-+-
Plateau de Peyrebeille, campagne ardéchoise, dans les années 1830. Pierre et Marie Martin sont aubergistes. Les rumeurs les plus folles courent sur leur compte ! On les accuse de détrousser et d'assassiner leurs clients. D'ailleurs, comment pourrait-il en être autrement au regard de la fortune qu'ils ont accumulée en si peu de temps ? Pour les aider : leur valet, un grand Noir, plus proche de la bête que de l'homme, à ce qu'on raconte. Ce pauvre Rochette ne mesurait en fait pas plus de 1,60 mètre ! Les rumeurs, les rumeurs, toujours les rumeurs. La vindict populis a tranché, on doit juger et condamner les Martin. De toute façon, ils sont coupables, tout le monde le sait. Ils seront guillotinés, chez eux, dans la cour de leur établissement, sur un plateau montagneux où la foule s'est agglutinée pour l'occasion. Ce n'est pas tous les jours jour de fête. C'est le procès du couple Martin et de Rochette, et les accusations auxquelles ils sont confrontés, que les auteurs ont racontés dans cette bande dessinée entremêlant planches de procès et flash-backs, et jouant avec la multiplication des points de vue.