photo

LEFRED-THOURON THOURON, FREDERIC

Scénariste/Dessinateur/Coloriste

Né le 01/01/1961 en FRANCE.

Né en 1961, Lefred Thouron vit à Nancy. Après ses humanités, il décide de consacrer sa vie à l'étude des questions fondamentales quoique imbéciles, domaine sous exploré où l'on peut rapidement faire autorité : sait-on par exemple pourquoi les philatélistes vont toujours encombrer les guichets de la poste le samedi à midi moins dix ? Car il est malheureusement un peu juste physiquement pour envisager une carrière de footballeur, nonobstant une technique honorable et une vision du jeu avérée. Faute de pas plus de succès dans la chanson à texte où la concurrence est aussi féroce que l'odeur de pied tenace, l'idée s'impose alors au grand benêt de croquer à des fins intellectuelles des situations quotidiennes de manière cocasse. Mais la philosophie est un combat de tous les jours et l'existence loin d'être une tartine de Nutella, jusqu'à ce qu'en 1984 il entre dans la vie active : Gébé lui ouvre les pages du journal Hara Kiri. Alors la vie devient un manège, car tout s'enchaîne à un rythme échevelé, et Mon Dieu que ce manège tourne bien. Tour à tour speaker de TSF, piètre comédien de court métrage, conceveur de sketches, puis encore échotier, reporter, vacancier, il écume l’essentiel de la presse parisienne dont nous retiendrons pour faire court L’Équipe Magazine depuis 1988, Le Canard Enchaîné depuis 1994 et Fluide Glacial depuis 1998. Lefred Thouron n'est pas grisé pour autant: à l'appel des sirènes de la capitale dont les tarifs immobiliers l'exorbitent il préfère son île déserte Lorraine, où les droits d'auteur de ses nombreux ouvrages lui ont permis d'acheter à crédit la première pierre d'une tour d'ivoire dont il a lui-même conçu les plans, ainsi qu'un peu de beurre pour les épinards qu'il cultive lui-même dans un jardin dont il a lui-même conçu les plans, surveillé par un chien féroce dont il a lui-même conçu les plans. Tant il est vrai que Lefred Thouron est un touche-à-tout, sauf aux allumettes.

Texte et photo © Dargaud


Nombre total d'albums : 3

Série # Titre DL ISBN
CASIERS JUDICIAIRES 1 CASIEIRS JUDICIAIRES 1 04/2008 978-2-205-06139-0
CASIERS JUDICIAIRES 2 CASIEIRS JUDICIAIRES 2 02/2009 978-2-205-06192-5
J'AIME PAS 7 LE TELEPHONE PORTABLE 02/2010 978-2-84230-367-9

^^ CASIERS JUDICIAIRES

1 - CASIEIRS JUDICIAIRES 1

versorecto
Scénario : LEFRED-THOURON
Dessin : ARANEGA, DIEGO
Couleurs : BERNATETS, DENIS
Éditeur : DARGAUD
Collection : POISSON PILOTE
DL : 04/2008
Cote :
Format : Normal EO Cartonné  Dédicacé
ISBN : 978-2-205-06139-0
Nb. Pages : 48
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :LARCELET
Publicité :non

2 - CASIEIRS JUDICIAIRES 2

versorecto
Scénario : LEFRED-THOURON
Dessin : ARANEGA, DIEGO
Couleurs : BERNATETS, DENIS
Éditeur : DARGAUD
Collection : POISSON PILOTE
DL : 02/2009
Cote :
Format : Normal EO Cartonné  Dédicacé
ISBN : 978-2-205-06192-5
Nb. Pages : 48
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :LARCELET
Publicité :non

^^ J'AIME PAS

7 - LE TELEPHONE PORTABLE

versorecto
Scénario : LINDINGRE, YAN
Dessin : LEFRED-THOURON
Couleurs : LEFRED-THOURON
Éditeur : HOEBEKE
Collection : J'AIME PAS
DL : 02/2010
Cote :
Format : À l'italienne EO Cartonné 
ISBN : 978-2-84230-367-9
Nb. Pages : 64
Code :
Rangement :
Lieu d'achat :STEX
Publicité :non

-+-+- Info-Edition -+-+-
Marquage CDI.
-+-+- Résumé -+-+-
Oui, le téléphone portable a bouleversé notre quotidien, mais surtout pour le pire ! Otages des opérateurs, esclaves de la technologie, nous en sommes tous désormais des usagers incurables et pathétiques.
Est-il opportun de déclarer sa flamme en moins de 15 lettres : " Tu E L RYON 2 ma vi "? Ou indispensable de se photographier en descendant l''Alpe d''Huez? A verser aussi à la magie du mobile : la note salée qu''engendre son usage compulsif avec en prime la paranoïa qu''il induit et, bien entendu, la terreur des effets des ondes électromagnétiques sur le cerveau... Le constat des auteurs est sans appel : en moins de dix ans, le portable nous a métamorphosés en demeurés, accros à ce gadget comme les fumeurs à leur tabac, les bébés à leur tétine et les déprimés à leurs anxiolytiques